1947: Stavro Jabra naît à Beyrouth le 18 février, très exactement à 16 heures à l'hôpital Nicolas Rbeiz, rue Clémenceau d'après le témoignage de sa mère Laurice. Son père Edmond était ingénieur au DHP. Le noyau familial s'arrête à une soeur et un frère: Leila et Elie. Les études primaires et secondaires se font au Collège de La Salle à Minet el Hosn où habitait la famille, durant toute l'adolescence de l'artiste.

Enfant, le petit Stavro passe la plupart de son temps en compagnie de son père à lui décalquer les plans. II lui apprend à tenir le tire-ligne, le compas, les règles et les équerres. Lorsque son père dessine, il regarde, admire, assimile, des heures durant quand il ne se jette pas sur les numéros de Spirou, Tintin et Mickey, dont la technique le passionnait.

Les années du collège, il les passe à dessiner et à réaliser les portraits de ses professeurs, avec comme unique récompense les retenues, les jeudis après-midi.

A cette époque, son père est abonné à "Ad-Dabbour" et à "As-Sayad" et Stavro s'arrange pour rafler tous les exemplaires de ces revues satiriques qui le passionnent. Mais, son père décide de faire de lui un pilote, car être dessinateur n'est pas un métier.
1966: Encore étudiant, il commence à réaliser des caricatures pour le quotidien "Al-Mouharrer" dont le propriétaire est Hicham Abou Zahr et le rédacteur en chef Ghassan Kanafani.

1967 - 1971: Il rejoint l'équipe du journal "As-Safa" dont le propriétaire est le grand écrivain et poète Rouchdi Maalouf. C'est avec Salim Nassar, son rédacteur en chef, que son éducation politique se fait. II lui apprend à choisir les sujets, à trouver l'idée centrale pour la caricature du jour. Mais Salim Nassar voyage peu de temps après et il est bien obligé de se débrouiller tout seul! A cette époque, la guerre du Vietnam bat son plein. Mais lui, il s'applique à caricaturer le président Johnson. L'une de ses caricatures est publiée dans la revue "Atlas World Press". II reçoit une convocation de l'attaché de presse près de l'ambassade des Etats Unis. Flatté et surpris, il se rend à l'ambassade sise Ain-Mreissé. La surprise est réciproque: d'une part, l'attaché se trouve devant un tout jeune homme et d'autre part, ce même jeune homme se voit remettre un chèque de 300 dollars pour le droit de parution dans l'Atlas. En bon Libanais, il refuse le chèque. A son retour au journal, Salim Nassar lui explique en quoi consistent les droits d'auteur. II retourne à l'ambassade, s'excuse, et prend le chèque de bonne grâce.

1968: Le 8 décembre, Stavro expose pour la première fois à l'hôtel Phoenicia, 72 caricatures féroces de personnalités libanaises et mondiales.

1969: Il collabore au journal "Az-Zamane" dont le propriétaire était le président du syndicat de la Presse, Robert Abéla.

Le 25 mars, il participe à l'exposition collective des caricaturistes libanais au Club Universitaire de Tripoli.


1970: Il collabore à la revue "Al-Hasna".

1971: Le 29 avril, il organise une seconde
exposition à l'hôtel Phoenicia. Quatre-vingt dix portraits charges y figurent: toutes les têtes politiques de l'époque y passent et prennent le parti d'en rire. De cette exposition, il publie son premier album "Caricatures Stavro"..." une certaine idée des têtes politiques," dont les préfaces ont été écrites par Rouchdi Maalouf, Salim Nassar et Lucien George. Mais la censure ne trouve pas celà à son goût et les téléspectateurs ne les voient pas sur le petit écran, dans le cadre de l'émission "Télémagazine" présentée par Marie-Thérèse Arbid, dans le film des "Caricatures Stavro". Et pour cause ... La censure qui revient en force à la C.L.T. juge trop longues les oreilles des politiciens libanais et étrangers... Viviane Haddad écrit dans "Le Jour": "Toute Ia ville pourra admirer les dessins de Stavro à l'hôtel Phoenicia. Il y a vraiment deux poids et deux mesures... Stavro "le bon Dieu sans confession" avec son visage tout rond et son sourire très avenant; et pourtant ce "bon petit diable", comme ont coutume de l'appeller ses amis, a une des plumes les plus acerbes du Liban. Il ne l’utilise pas pour écrire, mais pour dessiner".

Les vicissitudes de la vie de la Presse entraînent la disparition du quotidien "As-Safa", Stavro collabore alors aux revues "Jamhour al Jadid" , "Ad-Dastour" et au "Commerce du Levant".

1972: Stavro travaille le jour comme dessinateur, graphic designer et photographe publicitaire à l'agence "Promotec" et le soir comme caricaturiste à "L'Orient-le Jour" et "Sada Loubnan" dont le propriétaire est le président du syndicat de Ia Presse, Mohamed Baalbaki.

Son premier rêve de jeunesse se réalise, il entre à Dar-Sayad où il collabore aux diverses publications de ce groupe de presse: "As-Sayad", "Al-Anwar", "Ach-Chabaké", "Anwar al-Ahad" et "Samar".

1973: En juin, Stavro Jabra, Rafic Tamba, Chafic Hadaya, se retrouvent en même temps à Cannes, au 20e Festival International du Film Publicitaire. Ils voient en une semaine 2500 spots publicitaires. Sur la Croisette, le caricaturiste s’adonna à sa seconde passion: la photographie. Il a le graphisme dans le sang. Images insolites, poétiques, réalistes et humoristiques.

Le 13 octobre, son second rêve se réalise: Il fait reparaître la revue "Ad-Dabbour", à la demande de Fouad Moukarzel, avec la collaboration de Yacoub Khalifé, Salem el-Jisr, Robert Ghanem, Pierre Rouphael... A cette époque, il signe ses caricatures à "As-Sayad" mais, comme il est sous contrat officiel, elles passent anonymes à "Ad-Dabbour ". Tout le monde les reconnait quand même, car il a son style et ses codes: Stavro a révolutionné l'art caricatural au Liban et pour cause..."Ad-Dabbour" se vend à 50 piastres. Au marché noir, on se le procure à 25 livres.

Durant ses heures libres, il collabore au mensuel "Le Beyrouthin" et à l’hebdomadaire en langue anglaise "Sketch".

1974: Le 9 novembre, "La guerre du pétrole" de Stavro est en vente dans les librairies. N'allez pas croire que le jeune caricaturiste joue les cheikhs, bien nantis en or noir, du golfe. La petite guerre, sa "gueguerre", se passe à la pointe de sa plume comme d'autres au bout du fusil. En effet, dans ce nouveau recueil 75 dessins, où les grands et les moins grands de la planète et de ce pays sont "griffés" avec une certaine dose de méchanceté, c'est toute l'histoire de cette région du monde, à partir d'octobre 1973, qui est relatée.

Des caricatures de Stavro son publiées dans "Der Spiegel", "L’Express", "Jeune Afrique", "Punch"...

Fin 1974, il collabore au quotidien "Al-Jarida" et à la revue "Horoscope".

1975: Enfin la corde au cou. Le 18 janvier, le mariage de Stavro avec Hayat Kamar est célébré en l'église St. Nicolas à Achrafieh dans la plus stricte intimité.

Le 13 mars, son père, Edmond Jabra décède.

Le 13 avril: La guerre civile éclate.

Le 14 avril: 27 plaintes sont déposées par des hommes politiques contre lui. Le verdict final tombe le 14 de ce mois. La guerre éclate et tout est annulé, il poursuit son travail
tranquillement. Il exécute près de cent caricatures par semaine dans les médias auxquels il collabore.

A "Ad-Dabbour", sa plume est des plus acerbes, libre de toute contrainte. Cette publication vend en moyenne 20000 exemplaires. Rien ne l'effraye plus et il signe ses caricatures à "Ad-Dabbour" sans problème, malgré son contrat avec "As – Sayad".

En mai, Stavro est à Cannes pour couvrir le Festival International du Film. Il côtoye les plus grandes stars du 7e Art.


Le 7 juillet, il participe à l' "International Cartoon Exhibition" à Athènes, plus exactement dans le jardin public de Kefissia sous le patronnage du chef du gouvernement M. Caramanlis, représenté par le ministre de l'information M. Takis Lambreas, où il présente trois caricatures antifascistes. Après Athènes, il saute à Gabrovo en Bulgarie où il reçoit une médaille en bronze pour le meilleur style caricatural.

9 novembre: Naissance de sa fille Pamela.

1976: Vers la fin de l'année et à cause de la guerre, "Ad-Dabbour" cesse de paraître. Stavro continue son chemin à Dar-Sayad.

L'oeil vigilant, frondeur, avec toujours ce déclic d'une caméra, déclic invisible caché derrière des cils qui battent à la fréquence de deux photos par seconde, des sourcils qui se serrent à une sensibilité de 400 ASA, un nez d'inspecteur à la recherche de sa victime, voleur de visions inédites. Une chevelure de missionnaire perdu dans les savanes, des moustaches à la Gengis Khan, pour compléter le style mordant que possède ce "Paparazzo" libanais.
Stavro, l'énigmatique caricaturiste de l'actualité, et ce photographe reporter qui a plongé son télé-objectif dans la guerre comme il trempe sa plume pour résumer l'éditorial politique de la journée. Qui dit Stavro, dit photo-mitrailleuse. Ses photos font la une du quotidien "Al-Anwar" et certaines ont paru dans "Stern", "Epoca", "EI Messagero", "Il Tempo"...

Fin 1976, il collabore aux quotidiens "Al-Ahrar" et "Le Libéral", dont les caricatures font sensation.

1977: Le 4 avril, le premier numéro du journal "Le Réveil" paraît. Stavro en est la star. Sa caricature contestataire, sur cinq colonnes à la dernière page, est un coup de poing assez significatif: il forme ses lecteurs, leur apprend son style, ses expressions et ses codes.

Au "Réveil", il crée le Cactus représentant les Palestiniens sans oublier bien sûr le Libanais pansé.

1978: Stavro quitte Dar Sayad à la demande de Georges Abou Adal pour tenir la direction artistique de "Ousbouh al-Arabi" et "Magazine". En mai, il publie "Stavroscope 75 - 76 - 77" qui a été préfacé par trois présidents: Camille Chamoun, Charles Helou et Amine Gemayel.

Le président Amine Gemayel écrit dans sa préface: "ll vaut mieux en rire plutôt que d'en pleurer. Voilà comment, en quelques lignes, - ou plutôt en quelques dessins - Stavro nous a exposé la situation dans laquelle se débat le Liban. Du Cactus au jeu des Pyramides, toute l'histoire d'un peuple en but à l'hostilité du monde, celui qui l'entoure et l'autre, essayant en vain de démêler leurs inextricables intrigues. Stavro sait cependant que sa cause est celle de la Justice, et que son combat ne pourra que vaincre".
Dans cet album, Stavro transforme la tragédie du Liban et du Moyen Orient, en un véritable almanach du rire.

Le président Camille Chamoun quant à lui, dit: "Que Dieu me préserve de ses caricatures..."

Plusieurs de ses dessins sont reproduits dans des journaux et magazines de la presse occidentale. Ils sont transmis par radiophoto à tous les abonnés de l'agence américaine "Associated Press" et de l'agence française "AFP".

1979: En avril, il publie "Stavroscope 78", recueil de plus de 400 caricatures parues dans "Le Réveil". Une chronique
magnifique racontée sous forme de satire par un esprit déluré.

25 mai: Naissance de sa seconde fille Ornella.

1980: Le 9 février, Stavro expose des photos à la mairie de Paris. "L'enfant libanais et la guerre".

Le 1er mars, il publie "Liban mon humour" une sélection de 340 caricatures parues dans "Le Réveil". Nohad Salameh y écrit: "Cette rétrospective "stavroscopique" ne peut donc que nous émouvoir parce qu'en peu de mots, en peu de tracés, elle nous tend sur un plateau d'humour noir ce Liban que nous aimons mal de l'avoir trop aimé…"

1982: 1er janvier: Naissance de sa troisième fille, Priscilla.

Stavro est nommé correspondant permanent de "Paris Match" à Beyrouth.

13 avril: Sept ans de guerre transformés par l'instantanéité d'une caméra à travers sont le théme de "Vie et Mort sans légende", recueil de plus de 400 photos exposées et publiées dans une édition de luxe. Sept années de lutte pour la survie au cours desquelles la pellicule de Stavro a immortalisé des scènes de ce combat avec et contre la mort, avec et contre la destruction, pour la vie dans la paix et la dignité.
"Par cet ouvrage, je veux laisser un document, un témoignage aux générations futures. Voilà pouquoi, j'ai tenu à fignoler particulièrement cet ouvrage, côté présentation et côté fond. Je dispose de 60000 photos parmi lesquelles j’ai sélectionné à peine 400, les plus expressives et les plus insolites". "Vie et Mort sans légende", devient best seller en France des albums photographiques.

Octobre: la revue mondiale "Photo" (édition Filipacchi) consacre huit pages illustrées par 13 photos à Stavro.

Décembre: Stavro publie un recueil de caricatures "Mur du sang". 110 caricatures couvrant la période allant du premier jour de l'offensive israélienne à la prestation du serment du président Amine Gemayel.

1983: Janvier: la revue allemande "Photo deutsche ausgabe" publie six pages de photos de guerre de l’album "Vie et Mort sans légende".

13 janvier: Stavro publie "Colombes de guerre". Des images choc qui ont marqué l'année 82.

5 août: Elections au syndicat des photographes de presse. Dix membres ont été élus au sein du syndicat: Zouhair Saadé, Stavro Jabra, Georges Semerdjian, Adnan Nagi, Emile Eid, Nabil Ismail, Fady Asmar, Jamal al-Saiidy, Mouine Maatouk et Ali Salman.

1er septembre: Créer un magazine mensuel, dans les circonstances actuelles est une initiative qui demande de l'audace et une bonne dose d'optimisme. Stavro ne manque ni d'audace ni d'optimisme puisqu'il vient de lancer "Scoop", un mensuel de langue française qui ne ressemble à aucune revue existant au Liban. C'était un défi que Stavro a relevé avec succés. "Scoop" est avant tout un regard nouveau sur l'événement, l'actualité de l'homme. La photo n'y est pas un accessoire mais le pivot, le miroir qui permet de voir et de comprendre. L'importance donnée à l’image répond à la préoccupation d'une époque révolutionnée par l'audiovisuel et par l'impact de la télévision, Scoop "le mensuel de l'insolite visuel et sensuel", devient le périodique en langue française le plus diffusé au Liban.

1984: Septembre, Stavro à Venise pour couvrir la Mostra. II a été interviewé pendant trente minutes par la célèbre présentatrice Irene Bignardi de la RAI italienne.

1985: 1er février: Publication de" Dollarmes" dont la principale vedette est le billet vert. "Magazine" écrit: "Stavro? Une bombe d'énergie, mais une bombe qui ne tue pas. Au contraire, elle nous pousse à nous accrocher à la vie. Parce que, tant qu'il y a du rire, il y a de l'espoir".

Décembre: La revue "Photo" publie les premières photos nues de Valérie Kaprisky et elle écrit: "ces photos sont signées Stavro Jabra, l'un des meilleurs photographes de guerre contemporains..."

1986: Janvier: Valerie Kaprisky intente un procès à "Photo"et à Stavro.

Au début de cette même année, Stavro commence à publier ses caricatures au quotidlen "Al-Amal", porte - parole du parti Kataeb.

1987: 2 mai: Stavro publie son album "Starface", un ouvrage qui rassemble les 140 meilleures photos insolites réalisées sur les stars du cinéma depuis quinze ans. Ce livre est un reportage vivant qui montre les réactions d'un témoin privilégié face aux événements historiques du 7éme Art. L'album est préfacé par François Chalais célèbre critique du cinéma au "Figaro". Une exposition a lieu au Centre Culturel Français de Jounieh.
Pour le 40ème anniversaire du Festival International du Film à Cannes, la presse française a regardé à travers
l'oeil de Stavro. C'est ce même regard qu'a emprunté la revue "Photo", pour son numéro de mai," le temps d'un festival, celui de Cannes, celui de Stavro."

Novembre: Soirée folle, folle, folle... pour le 50ème numéro de "Scoop"; une célébration insolite et inédite comme l'a voulue son créateur, l'anti-conformiste Stavro. Une cinquantaine de stars libanaises sont venues recevoir le "Scoop d'Or". Un palmarès prodigieux, une riche moisson dorée d'où l'argent et le bronze étaient bannis!.

1988: Membre du jury de Studio El Fan à la LBC.

1989: Février: Arrêt de Ia parution du journal "Le Réveil". Après douze années de caricatures révolutionnaires dans ce quotidien, son arrêt le baillonne. Stavro dépérit de ne pouvoir se défouler quotidiennement dans les colonnes du journal. C'est alors qu'il s'echarne à dessiner, en un temps record, quelques cent soixante caricatures, consignées dans un douzième recueil intitulé "Souriez à la Syrie noire".
7 mai: Il voyage à Cannes, pour couvrir le Festival.

25 mai-13 juin: Au fil des ans, Epinal s’affirme comme le rendez-vous privilégié des dessinateurs de presse d’actualité. Stavro est l'invité d'honneur de ce festival. "Images de la caricature", une rencontre des grands caricaturistes de presse français.

Septembre: "Sam suffit la Syrie", nouvel ouvrage de Stavro sur l'accord américano – syrien.

Octobre: Arrêt de sa revue "Scoop" au 66ème numéro.

1990: Stavro collabore à "La Revue du Liban" avec sa
page "Rebus du Liban".


1991: Février: "Les Saigneurs de la guerre" où quand sous la plume de Stavro, le Golfe devient
un "Coran à haute tension"... Cet album nous donne en plus de l'événement, une belle leçon

d'humour, sans jamais se démarquer de l’ actualité. 91 dessins pour 91 situations.

Il collabore à la revue "Al Kifah-al-Arabi".

1er julllet: il est de retour pour la journée "Chantons la paix" sur des cimaises pas comme Ies autres... Une exposition surréaliste; dans un milieu surréel; la Place des Martyrs est un podium au bas de la statue des Martyrs; accueillent une quarantaine d'oeuvres insolites. C'est la première exposition qui se déroule au Centre – Ville de Beyrouth.

Août: Après un quart de siècle passé dans la presse, Stavro monte sur scène et improvise."Yes Soeur", une revue de chansonnier signée les "Fousquetaires", Stavro se retrouve, et pour la première fois dans l'histoire de la caricature, seul face à son public avec pour tout arme et bagage sa plume et son humour. II dessine l'actualité sur scène et non pas sur papier.

15-22 octobre: Stavro expose à la Station des Arts, "L'inachevé en P". 70 encres de chine, aquarelles, pastels et acryliques qui rendent le visage multiple du Liban à l'aube du 3ème millénaire. Et Stavro dû le "croquer" à la 3 ème dimension, ou plutôt en 3 dimensions, conjuguant la caricature à l'architecture et aux visions surréelles.


1992: Stavro est membre du jury de Studio el-Fan à la LBC.

1er septembre: Sortie d'un recueil photographique "Raquel Made in Lebanon" sur Lucia Mendez, chanteuse et comedienne mexicaine.

1er novembre: Envers et contre tout, la liberté d'opinion s'exprime à travers des journaux généralement qualifiés d'indépendant. Le rôle sacré d'un journal est donc d'informer, d'exprimer une opinion qui traduit les pensées, les réflexions et les aspirations profondes du citoyen. C'est dans cette optique que Henri Sfeir fait renaître "Nida al-Watan". Avec la renaissance de ce journal, les caricatures de Stavro paraissent sur huit colonnes en dernière page.

10 décembre : Stavro est élu président honoraire du syndicat des photographes de presse.

1993: 1er février: Stavro dessine comme on gueule... II vient de publier un ouvrage percutant "L'an pire 92". Plus de 200 caricatures, textes à l'appui racontant une actualité allant de décembre 91 à janvier 93... Tout chez l'artiste est prétexte à calembours et images de dérision.



14 juillet: Stavro tient la direction artistique de l'hebdomadaire "Addawliya".

Novembre: Il publie un nouvel album de caricatures "Ya Salam", moqueur et à double tranchant, faisant allusion à la paix israelo-palestinienne et à la poignée de main illustre entre les deux camps naguère ennemis. Aujourd'hui, il porte son attention sur Yasser Arafat, personnage dont il fait quasiment la star de l'ouvrage.

1994: Stavro a préfacé l'album du photographe français Yann Chaplet "Image Latente".

1er décembre: Stavro à la CVN croque quotidiennement sur le vif l'actualité politique dans le journal télévisé de 19h30.

1995: 1er février: Fermeture de l'hebdomadaire "Addawliya", Stavro prend en main la maquette de la revue "Majallati".

Avril: Stavro tient la direction artistique de la revue "Estejwab".

Août: Il collabore dans la revue "Voici-Voilà".

1996: 20 juin: "Un météore, cet artiste qui depuis 30 ans, par hachures, par coup de pinceaux violents comme des coups de cravaches, par coup de griffe de plume, par humour décapant dresse l’inventaire de notre pauvre quotidien avec bien sûr ces " wanted by Stavro", ces hommes qui nous gouvernent. Des pages et des pages,une manière autre d’écrire
l’histoire. Des "images" qui intrigent, agrémentées très souvent de ces fameux calembours dont il a le secret", écrit Sonia Nigolian dans la "La Revue du Liban". Une fresque cocasse allant de la guerre des étoiles à la frontière du dessin d'art ou du dessin d'humour et permet de mesurer le talent de ce drôle d'artiste qui fait naître et renaître un art hors-norme, hors mode.

La rue Badaro fermée au trafic jusqu'au rond point Chyah... Ballet incessant de voitures roulant à vitres baissées... Tout le monde politique, artistique, littéraire et les gens de la presse, plus de 500 personnes se pressaient dans les salles de la galerie "La Station des Arts" pour admirer avec le sourire, la galerie des 134 portraits présentée dans un album de luxe intitulé "Trait Spécial".

15 décembre: Stavro est l'"editorial cartoonist" au "The Daily Star".

1997: Janvier: La page de Stavro à "La Revue du Liban" est intitulée "Stavro-Hebdo".

Mars:Il a collaboré à la revue "Mondanité" pour présenter "Souvenirs", une nostalgie de photos en noir et blanc.

13 mars: Participation à la galerie "Entretemps" à l’exposition "The first collective exhibition for Professional Photographers".

Avril: Pour rendre hommage à l’anatomie féminine, il publie un recueil "Femmes à croquer". Une centaine de croquis faits au crayon mine.

12 juin: Stavro expose à la Galerie d’Art Bekhazi "Pinceau et crayon en plein air". Une retrospective des caricatures politiques et humoristiques.

8 septembre: Interviewé par la chaine américaine CNN sur le travail des paparazzi après la mort de la princesse Lady Diana.

24 octobre: Membre du jury du "1st Beirut Film Festival".

Novembre: Il collabore à la revue "Chronique".

1998: La page de Stavro à "La Revue du Liban" est intitulée de nouveau "Jeux de Maux".

30 octobre-2 novembre: Il est invité par Search for Common Ground, Jemstone, Cartoon Arts International et Medac pour le "Masterclass for editorial cartoonists" à Malte. Parmi les caricaturistes présents: Jerry Robinson "Cartoonists & Writers
Syndicate" - USA, Kal-Kevin Kallaugher "The Baltimore Sun" - USA, Pancho-Francisco Graells "Le Monde" - France, Martyn Turner "The Irish Times" - Dublin, Behic Ak -Istanbul, Jawad Alizadeh - Tehran, Hatem Belhaj "As-Sabah" - Tunis, Belaid Boumid - Maroc, Baha Bukhari "Al-Kuds" - Jerusalem, Goma Farhat "Rose el-Youssef" - Egypte, Saad Hajo - Syrie, Hamid Karout "Tishreen" - Syrie, Abdullah Muharraqi "Akhbar al Khaleej" - Bahrein,Tan Oral -Istanbul, Maurice Tanti Burlo - Malte et Armand Homsi - Liban.

Plusieurs de ces caricatures sont publiées dans le "Courrier International".

Novembre: Membre du syndicat international "Cartoonists and Writers Syndicate".

2000: 3 février: Membre de Fano Funny en Italie.


8 mai : Membre des dessinateurs francophones "Art vianet" en France.

26 septembre: Il est invité par Search for Commun Ground au "Meeting of the Middle East Media working group" à Istamboul.

2 octobre: Membre des caricaturistes à "Arabia" en Jordanie.


3 Novembre: La revue "Ad-Dabbour" renait


de ses cendres après un arrêt de 24 ans. Stavro reprend ses armes, libre de toute contrainte.

4 décembre: Fermeture du journal "Nida al-Watan".

2001: 5 septembre: Lauréat de la Récompence d'Or du Web 2001-2002 - I.A.W.M.D. (International Association of Web Masters and Designers)

5 octobre: Stavro à la NTV (New TV), croque quotidiennement sur le vif, l'actualité politique dans le journal télévisé de 19h30.

2002: 7-9 septembre: Dans le cadre "Presse et Caricature", Stavro est honoré pour l'an 2002, meilleur caricaturiste au 2ème Festival "Al Rowad el-Arab" au Caire sous le patronage de la Ligue Arabe.


19 octobre: Le IXème Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement ayant le français en partage s'est tenu à Beyrouth du 18 au 20 octobre. Une manifestation spéciale a réuni pour "Les 24 heures de la Caricature", les caricaturistes libanais. En suivant à l'écran, les travaux du Sommet de la Francophonie, les artistes présents ont croqué librement les personnalités du Sommet et les thèmes de l'actualité internationale. Les dessins affichés au fur et à mesure sur des tableaux ont été continuellement filmés et retransmis avec les nouvelles du Centre de Presse.

2003: 15 Decembre : La naissance d’un nouveau journal « Al Balad », dont le dessin de Stavro parait quotidiennement en dernière page.


2004: 16-18 janvier : Il est invité à la 5ème Rencontre Internationale du Dessin de Presse (RIDEP), à Carquefou, près de Nantes en France. Parmi les dessinateurs présents : Kal, Steve Bensen, David Horsey, Ted Rall (Etats-Unis), Stavro, Habib Haddad (Liban), Amorim (Brésil), Paresh Nath (Inde), Zed (Cote d’Ivoire), Napo (Argentine),Babouse, Bonez, Cambon, Caro, Delambre, Frap, Grataloup, Gros, Jef, Jul, Lisa, Million, Mofrey, Nono, Samson, Schvartz, Tellier, Thieurmel , Alexi... (France).

21 mars : Laureat du meilleur dessinateur de presse et de la caricature au Liban, gagnant le trophée 2004 au « 3rd Media Festival », patronné par l’Université Libanaise.

Juillet : Deux illustrations de la légende Madonna faites par Stavro dans « Madonna in Art », édité par Mem Mehmet et publié par Pop Art Books-Londres

1er Novembre: Stavro reçoit une lettre du secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan.


Reportage photographique durant l'independance days au centre ville beyrouth 2005: 14 mars : Stavro contribue à l’ « Independence
Days »
en photos.

22 juin: Stavro reçoit une lettre de remerciement et de courage de l’ambassadeur des Etats-Unis Jeffrey Feltman.










2006: 16 février : Une interview dans la revue française « Paris Match » sur la liberté d’expression et les convictions religieuses…
4th Arab Media Festival
28 avril : Lauréat du meilleur caricaturiste arabe au « 4th Arab Media Festival » qui a eu lieu à l’Unesco –Beyrouth.

12 mai : Stavro sur l’affiche publicitaire du journal « Al Balad ».

Reportage Photographique a Dahieh Juillet : Reportage photographique sur la banlieue sud de Beyrouth « Dahieh », durant la guerre des 33 jours enclenchée le 12 juillet 2006.

2007: Mars : Un dessin de Stavro fait la couverture du livre « America Misunderstood », de N. Sivakumar édité par Divine Tree Publications…». What a second Bush victory meant to the rest of the world.
Friend Of the United Nations (FUN)

8-17 mars: « Les ambassadeurs de la ligne noire », selon les termes de Stavro, étaient réunis à Genève dans le cadre d’une initiative de l’ONU et du FIFDH (Festival du film et forum international sur les droits humains), baptisée « Dessins pour la paix » et « Les caricatures de la discorde ». Des caricaturistes internationaux étaient présents parmi autres : Plantu, Chappatte, Dilem, Karimzadeh, Zlatovsky… Rencontres, expos, débats et projections. Le Journal Al Balad Honor Stavro
Vivre Lebnan in Cartoons Le comité directeur du Festival est composé de Human Rights Watch, d’Amnesty International, de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme, de l’Organisation Mondiale contre la Torture…
Stavro est nommé « Friend of the United Nations » (FUN).

29 mars: Avec beaucoup d’éclat, au cours d’un grand diner assis, au Music Hall, au Centre Ville de Beyrouth, a eu lieu le coup d’envoi du nouvel album « Vivre Lebnan in Cartoons ». Cette soirée offerte par le journal « Al Balad » qui a honoré Stavro en présence de plus de 400 invités des « Trades marks » libanais.

12 avril: Stavro collabore à l’exposition « Cartooning for peace / Dessins pour la paix » aux Ministère de la Culture et de la Communication française.
Arab Top Award of Excellence
29 mai: Stavro quitte la chaine de télévision NTV après six ans de dessins sur l’actualité politique dans le journal télévisé.

4 Juin: Naissance d’un nouveau quotidien kowaitien “Al Jarida”, Stavro collabore avec ses dessins de presse.

Juillet: stavrotoons.com, gagne « The Arab Top Award of Excellence ».

4 Aout: Stavro reçoit une lettre de remerciement et de félicitation de l'ambassadeur de France Bernard Emié avant son départ du Liban.

Sainte Just Le Martel 29 Septembre-7 Octobre : « Le Liban » et le monde arabe vu par Stavro au 26e Salon International Dessin Ban Ki Moon du dessin de presse et d'humour au Saint-Just le Martel en France. Un pavillon de 125 dessins de presse y tient une place importante, exerçant pleinement son rôle : Susciter la réflexion. Stavro est le plus connu des représentants : dessinateur éditorialiste, il stigmatise au quotidien l'intolérance et l'injustice.

30 Octobre : Une caricature est encadrée dans le bureau du Secrétaire général des Nations-Unies M. Ban Ki-Moon. Stavro Promo Al Balad Newspaper Lebanese Presidential Candidates

Novembre : Une série de portraits des candidats des leaders maronites à la présidence est faite pour l'élection du président de la République.

7 Décembre : Stavro est dans la promo du journal « Al Balad ».

Stavro Expose Au Siège de l'ONU 10 Décembre : A l'occasion du 60ème Anniversaire de la Charte universelle des Droits de l'Homme, une exposition internationale de caricatures inspirée de cette Déclaration intitulée «Sketching Human Rights». L'exposition a debuté le 10 décembre date de la Journée mondiale des Droits de l'Homme, dans la galerie principale des locaux de l'ONU à New York. La cérémonie d'ouverture est célébrée en présence du Dr. Asha-Rose Migiro vice-secrétaire générale de Stavro Received an Appreciation Letter from Geir Pederson (Deputy Special Representive of the United Nations in Lebanon) l'ONU, et l'assistance of CartoonArt/CWS. Une série de dessins humoristiques très cuisants de Stavro sélectionnée et exposée à cette manifestation historique.

2008: Janvier: Stavro reçoit une lettre d'appréciation du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour le Liban, Geir Pedersen.

6 mars : Interview télévisée de Stavro dans l’émission «Quossasson» sur la chaine Al-Ann, présentée par Hala Murr.

3 Juin: American University Institute of Culture and Education a inauguré l'exposition des beaux-arts des étudiants des arts graphiques et de la décoration intérieure à Badaro, en présence de Stavro Jabra, caricaturiste; du Dr Amjad Naboulsi, président de l'Université et de Mme Manal Naboulsi, directrice du département des arts. Stavro a visité l'exposition et loué la qualité des oeuvres des étudiants, leur diversité et distinction admirées par les visiteurs Stavro coupant le ruban inaugural
et les spécialistes. Dr Naboulsi a remis a M. Stavro un écusson et
une médaille en appréciation de son art dans le domaine de la
caricature, le dessin et la photographie.

Aout-Septembre: Dessins pour la Paix / Cartooning for Peace - Une exposition composée de soixante dessins d’artistes venant du monde entier : Lon et Graabaek (Danemark), Kichka (Israël), Kash (Congo), Karimzadeh (Iran), Ann Telnaes, Danziger, Luri, Luckovich et Donnelly (Etats-Unis), Ali Dilem (Algérie), Zlatkovsky (Russie), Wiaz, Plantu, Cabu, Jul et Loup (France), No-Rio (Japon), Gado (kénya), Kroll et Cécile Bertrand (Belgique), Stavro Jabra (Liban), Chappatte (Suisse), Erer (Turquie), Khalil (Palestine). Le Centre national et musée Jean Jaurès en France accueille cette exposition en cette année anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen. Elle trouve sa place naturellement à côté des caricatures et dessins parus dans les journaux sous la IIIème République, et qui sont présentés dans le musée. Exposition organisée par le Salon International de la Caricature et du Dessin de Presse et d'Humour de Saint-Just-le-Martel.

30 octobre : Une interview du caricaturiste libanais Stavro Jabra sur la chaine française France 24.

5 novembre : L’agence Reuters fait un reportage avec le caricaturiste Stavro Jabra sur le candidat démocrate Barack Obama qui a été élu président des Etats Unies.

6 novembre : La presse internationale publie des dessins du nouveau président américain Barack Obama, signés Stavro.

21 novembre : Une interview de Stavro avec la Germany TV, présentée par Christina Foerch.

6 décembre : L’Union Catholique Internationale de la Presse au Liban (UCIP-Liban) a honoré l’artiste libanais Stavro Jabra. Une exposition de dessins a été organisée pour cette manifestation sur le « Dialogue InterCulture et InterReligieux ».

12 décembre : Un nouveau quotidien français est né au Liban (Al Balad-Action), dont les caricatures de Stavro paraissent en dernière page.




2009: 19 Janvier : CARTOON OF THE WEEK par Stavro, dans TIME-partnership with CNN.

16 février :Les dessinateurs de presse libanais ont tenu une réunion de travail au siège de l’ambassade de Suisse à Beyrouth, en présence du dessinateur genevois Patrick Chappatte, et de l’ambassadeur suisse au Liban, M. François Barras. Les thèmes abordés lors de cette rencontre : Les clans et la politique, le confessionnalisme et les règles communes.

16 mars: Dans le cadre de la semaine de la presse au Mont La Salle, les élèves des classes secondaires ont reçu l’artiste libanais Stavro Jabra pour un débat sur la caricature : Informer et Déformer.

19 mars : Les clans du dessin de presse au Liban. Pendant trois jours, huit dessinateurs de presse libanais de divers horizons sont publiés simultanément -une grande première - dans tous les journaux respectifs. A l’instigation de l’ambassade de Suisse à Beyrouth, et réunis par leur confrère suisse, Patrick Chappatte, ils partagent à la recherche du citoyen libanais. Une exposition des dessins à Masrah al Madina à Hamra, a été inaugurée par une table ronde des dessinateurs.

22 Mars : Interview du caricaturiste libanais Stavro Jabra et du caricaturiste suisse Patrick Chappatte dans l'émission "Transit" présentée par Najat Sharafeddine sur la chaîne Future News TV.

25 Avril : Une interview en direct sur la chaine OTV, présenté et animé par Ghassan Rahbani dans l'émission "Ghanni maa Ghassan".

2 mai : L’UNESCO et le Centre de Doha célèbrent la 19e Journée mondiale de la liberté de la presse à Doha, Qatar. Cette édition est placée sous la thématique : « Le potentiel des médias : Dialogue, compréhension mutuelle et réconciliation ». La façon dont les médias influencent pensées et actions, ainsi que le dialogue, seront au cœur de la conférence de l’UNESCO, placée sous le patronage de son Altesse Sheikha Moza bint Nasser Al Missned, et organisée avec le soutien du Centre de Doha pour la liberté d’information. Ainsi une exposition de « dessins pour la paix » a étéorganisée pour cette manifestation interculturelle et médiatique par des caricaturistes internationauxdont Stavro Jabra, Plantu, Jeff Danziger, Dilem, Boukhari, etc…

Mai : Journée mondiale de la liberté de la presse à New York. Les dessins de Stavro exposés sur les murs des salons en présence de M. Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU.

14 Mai : Stavro est l’invité de l’émission « Talk of the Town » , présentée par Mona Abou Hamzé sur la chaîne MTV.

26 Mai : La revue "Le Courrier de l'Atlas" française a publié une page sur Sarkozy vue par les dessinateurs de presse arabes: Stavro Jabra (Liban), Amjad Rasmi (Jordanie), Emad Hajjaj (Jordanie), Baha'a Bokhary (Palestine), Fares Garabet (Syrie)...

31 Mai : Une interview du caricaturiste Stavro Jabra, de la comédienne-chansonnier Leila Estephan et du producteur humoriste Charbel Khalil, dans l'émission "Fi al Tafassil", présentée par Roula Mouawad sur la chaine OTV.

13 juin : Une interview du caricaturiste Stavro Jabra à la RAI News italienne sur l’autre face du Liban, dans l’émission « Chiosco », avec le présentateur Saji Assi et Giuseppe Bonavolonta.

14 juin : 21e Festival d’Humour et Salon du dessin de presse 2009 à Morges. «Les caricatures donnent sur le monde un point de vue spécifique extraordinaire que j’adore, commentait le président suisse Hans-Rudolf Merz. Au lieu d’un article de cinquante pages, avec un seul regard, on voit le phénomène. » Le président était apparemment emballé, lors du vernissage du Salon du dessin de Presse 2009 du Festival Morges-sous-rire. Durant cette manifestation artistique en Suisse, une visite a eu lieu au Palais des Nations à Genève, dont Stavro a été reçu par l’ancien secrétaire général des Nations-Unies, M. Kofi Annan qui lui aoffert son bouquin, ainsi à M. Pierre le Loader, chef de la librairie des Nations Unies dont le livre a été exposé à la bibliothèque de l’ONU.

15 juin : Un dessin de Stavro est publié sur CNN.com qui décrit l’humeur dans la région arabe du scandale d’Abou Ghraib.

26 juin : Elections Miss Liban 2009. Martine Andraos, 18 ans, a été couronnée Miss Liban2009 durant une grande cérémonie présentée par Malek Maktabi et organisée dans les jardins de la LBC, en présence des chanteurs Wael Kfouri et Nancy Ajram. Les membres du jury étaient : Stavro Jabra, Nadine Labaki, Paolo Bonja, Bernard Khoury, Nader Saab, Hiba Kawas, Serge Akl, Belinda Ibrahim, Georges Jabbour.

1er Juillet : Une interview du caricaturiste Stavro Jabra, dans l'émission "Allo Beirut", sur la chaine Al Jadid, présentée par Cynthia Asmar.

4 Août : Une interview en direct à la chaine Al Hurra, présentée par Mona Wehbé dans l'émission "Al Youm".

7 Août : Une interview de Stavro dans le journal allemand « Neue Zuricher Zeitung ».

5 Septembre : WANTED, une émission présentée par Serge Zarka et Michaella Stephan, sur la chaine MTV. Les invités: Stavro Jabra, Liliane Nemri, Mona Abou Hamze et Bassam Fattouh.

18 Septembre : L’Association »Cartooning for Peace » veut promouvoir une meilleure compréhension et un respect mutuel entre des populations de différentes croyances ou cultures, avec le dessin de presse pour moyen d’expression d’un langage universel. Une initiative soutenue par le Service d’information des Nations Unies à Genève.
Sur proposition du Club de la presse Marseille-Provence-Alpes du Sud, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur accueille du 18 septembre au 31 octobre 2009 à l’Hôtel de Région, l’exposition « Dessine-moi la Paix en Méditerranée » réalisée par l’association « Cartooning for Peace ».
Dans le cadre de cette exposition, la Région a organisé une conférence-débat le 15 octobre 2009 dans l’hémicycle de l’Hôtel de Région à Marseille à laquelle ont été conviés des dessinateurs de toute la Méditerranée. Cette conférence, largement ouverte au débat avec les jeunes, a été suivi d’un concours de dessin sur le thème « Dessine-moi la Paix en Méditerranée ». Cette journée est placée sous la présidence de Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Jean Plantu caricaturiste-éditorialiste au journal Le Monde.
300 lycéens ont participé au concours «Dessine-moi la paix en Méditerranée, où sont exposés 135 dessins de 47 artistes internationaux. Organisé par le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes du Sud, la Région Paca et la fondation Cartooning for Peace. L’événement avait pour objectif de promouvoir la paix par les jeunes, dont la génération est appelée à diriger le monde. NIMES
« Permis de croquer » séduit. Un tour du monde en 250 dessins de presse, au Carré d’Art de Nîmes. 26 artistes de 17 nationalités différentes, présentent leur vision politique et leur style, autour de 5 grands thèmes : Délits d’humour, Affaires d’Etats, Portraits des « puissants », Le choc des cultures et SOS Terre. Tous ces dessinateurs de presse sont animés par un même esprit, et régulièrement réunis autour de la fondation « Cartooning for Peace », lancée par Plantu, et soutenue par l’ancien secrétaire des Nations Unies Kofi Annan.

19 Novembre : Durant douze semaines, Stavro Jabra, Rima Njeim et Randa Murr, membres du jury de l’émission Perfect Bride sur la chaîne LBC, présentée par Razan el Moughrabi.




2010: 19 Mars : Une conférence de presse au Press Club en présence du caricaturiste américain Kevin Kallaugher (KAL), Stavro Jabra et Armand Homsi et du directeur de la revue Ad Dabbour Joe Moukarzel sur le thème « Freedom of expression ».



11 Mai : Une interview de Stavro donnée au journal allemand Deutshe Welle.

7 Juillet : A l'occasion de l'exposition "Carica...tour autour de l'actualité", organisée dans le cadre des activités du Festival International de Byblos 2010. Le caricaturiste Stavro Jabra était l'invité du programme "Akhbar el Sabah" sur Future TV, avec les animateurs Elie Ahwach et Pierrette Katrib

8 – 28 Juillet : Stavro expose des centaines de dessins de presse et de caricatures sur le thème « Carica…tour autour de l’actualité », durant le Festival International de Byblos 2010.

20 Juillet : Une interview du caricaturiste Stavro Jabra, sur la chaîne Al Hurra, dans l'émission "Al Youm", présentée par Mirna Gharzouzi et animée par Mona Khouri.

25 Juillet : Une interview du caricaturiste Stavro Jabra dans l'émission "Baynetna" sur la chaîne MTV, présentée par Rolla Safa.

Octobre : La couverture du livre "La caricature au risque des autorités politiques et religieuses" est signée Stavro. Sortie en octobre 2010, Presses Universitaires de Rennes - France.

4 Octobre : Article publié dans "Vents contraires", chronique par Macha Séry. Le Libanais Stavro Jabra: Dessinateur et caricaturiste du monde entier.

29 Octobre : Une interview de Stavro faite par Maroun Salhani et Mansour Bou Dagher –Agence Now Lebanon.

25 Novembre : Stavro expose à la salle de l’église Mar Elias – Antélias des dessins sur « La Femme et les Médias » patronné par l’Union Catholique Internationale de la Presse 2010 (UCIP-LIBAN).

4 Décembre : Interview de Stavro dans le programme « Lil Nasher » de Tony Khalifeh sur la chaîne Al-Jadid.

2011: 28 Février : Stavro sur CNN présenté par Liza Donnelly. “How International cartoonists see Gadhafi”.

29 Mars : Membre du jury du “10th Arab Press Award” à Dubai.

15 Avril : Dessin de Stavro publié dans “The New Yorker” – Cartoonists honor a fallen Libyan street artist – écrit par Liza Donnelly.

7 Mai : Un dessin de Stavro publié dans « D Scriber magazine World Ink » -Cartoonists from around the world drawing their reaction to Bin Laden’s death.

7 Octobre : L’un des titres symbole de la presse francophone, l’hebdomadaire « La revue du Liban » a placé sur le marché son dernier numéro, qui est sur le marché libanais depuis 1928 dont les dessins de Stavro paraient chaque semaine durant une vingtaine d’années.

11 Novembre : Dessin de Stavro publié dans le journal "Le Monde" Proche-Orient. L'Ambassade de France au Caire, théâtre d'une manifestation contre "Charlie Hebdo".

1er Decembre : Dans une conférence tenue jeudi à Beyrouth, l'ancien ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, a tenu ces propos à l’Ecole supérieure des Affaires (ESA), à l’initiative de l'Institut de prospective économique du méditerranéen (IPEMED) en coopération avec Bader (young entrepreneurs programme) sur le thème de "la situation géopolitique à la nouvelle échelle régionale et mondiale et la place du Liban dans le printemps arabe ». A l’issue de la conférence de M. Vedrine, les caricaturistes Plantu et Stavro sont montés à la tribune, ont mis l’accent sur la liberté d’expression et sur le respect de l’Autre.

5 Decembre : Article publié dans le journal « La dépêche du midi », France. Les révoltes arabes, du pain bénit pour les caricaturistes.

10 Decembre : Fermeture du quotidien français « Al Balad ».






2012: 27 Mars : "Nawaret", une émission sur MBC 1, chaque lundi à 21.30, présentée par Wafaa el-Kilany...Des caricatures sur le vif des invités présents par Stavro Jabra... Saison 1.

3 Avril : AHLA JALSE présenté par Tony Baroud, produit par Pamela Jabra Romanos et réalisé par Elie Abi Aad. Avec Ziad Baroud, Stavro Jabra, Layal Daou, Joumana Haddad, Yvonne Hashem et Omar Sadek...

11 Mai : Une interview de Stavro Jabra sur Radio Rotana Delta, Beyrouth, présentée par Mireille Eid.










14 Mai : Dessin diffusé sur ARTE-LE MONDE ARABE EN REVOLUTION(S) Stavro: « Les USA et l’ONU dénoncent les attaques suicides en Syrie ».


16 Mai : Une interview avec Stavro Jabra et Emile Chahine sur la LBC SAT - BI BEIRUT, animé par Bilal Al Arabi et Ghina Amyouni – Spécial Festival de Cannes.

9 Juin : Une interview avec Stavro Jabra sur la LBC SAT - BI BEIRUT,Une émission présentée par Ghina Amyouni et Sacha Dahdouh. Avec Carla Boutros, Rania Baroud, Omar & Mohammad Kabbani, Joy Mardini, Nassar Abou Khalil, Jawad Sbayte...

3 Septembre : "Nawaret", une émission sur MBC 1, chaque lundi à 21.30, présentée par Wafaa el-Kilany...Des caricatures sur le vif des invités présents par Stavro Jabra... Saison 2.

20 Octobre : Une interview avec Stavro Jabra sur la LBC SAT - BI BEIRUT, animé par Bilal Al Arabi et Nancy Yassine sur la terrible explosion qui a eu lieu place Sassine, en plein coeur de Beyrouth, la cible de l'attentat a été déterminée : le directeur de la branche des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI), le général Wissam el-Hassan. Avec comme invités les journalistes Mounir Hafi et Georges Alam. 20 octobre 2012

21 Novembre : Stavro est l’invité de l’émission « Men el Ekhir » sur la MTV, avec Pierre Rabbat.


Membre de "Cartoonists and Writers Syndicate" (U.S.).
Membre des dessinateurs francophones (France).
Membre de "Cartoonists Fano Funny" (Italy).
Membre de "Daryl Cagle's professional cartoonists" (U.S.).
Membre de The NOSE "Caricature Artists" (U.S.)
Membre de "Cartooning for peace"
Actuellement il collabore avec:
Al Balad (Quotidien Libanais)
Ad-Dabbour (Revue humoristique Libanaise)
La Revue du Liban (Revue hebdomadaire Libanaise)
The Daily Star (Quotidien Libanais)

 HOME   BIOGRAPHY   CHRONOLOGY   BOOKS   EXHIBITIONS 
 LINKS   ALBALAD   OPINION   AD-DABBOUR   LA REVUE DU LIBAN 
CARICATURES FRENCH ARABIC GLOBALIZATION VIAGRA
TERRORISM ANTI TOBACCO  EROTIC  MISCELLANEOUS
 LEBANESE WAR   BEIRUT DOWNTOWN   CANNES   DAILY LIFE